Les dernières chroniques

Couverture Clash, tome 2 : Passion coupable Editions Harlequin (&H) 2017 Couverture Wild Love, tome 3 : Bad boy & secret girl Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture Mad about you, tome 2 Editions Harlequin (HQN) 2017 Couverture Sea, sex and me, tome 1 Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture En roue libre Editions Belfond 2017 Couverture Clash, tome 1 : Passion brûlante Editions Harlequin (&H) 2017 Couverture Wild Love, tome 2 : Bad boy & secret girl Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture Nick & Sara, tome 2 : Rédemption Editions Hachette (Black Moon Romance) 2017 Couverture Une mère Editions Le Cherche Midi 2017 Couverture Avec toi malgré moi Editions Hugo & Cie (New Romance) 2017  

dimanche 19 février 2017

{Chronique} Juste une semaine de Nina Kelly

Aujourd'hui, je vais vous parler de Juste une semaine de Nina Kelly publié le 8 février 2016 aux Editions HQN.

Sept jours à cohabiter. Sept jours pour résister à la tentation… ou y céder
Lorsque Charlotte a accepté de garder les enfants de sa meilleure amie, Noémie, dans la maison de cette dernière, elle n’imaginait pas qu’elle devrait en plus cohabiter avec la tentation faite homme. Déjà, l’idée de sacrifier sa semaine de congés durement gagnés pour jouer les baby-sitters ne l’enchantait que moyennement ; Sophie et Louis sont adorables, mais, à respectivement quatre ans et six mois, on a tendance à pleurer un peu trop et à dormir trop peu. Tout ce qu’elle voulait, c’étaient quelques jours de calme, mais, dès l’arrivée de Matthias, le frère de Noémie, elle a compris que cette semaine ne serait définitivement pas de tout repos. Car son nouveau colocataire est aussi séduisant que renfrogné. Ils ne sont d’accord sur rien, sauf sur une chose : la tension sexuelle qui les pousse l’un vers l’autre va être très difficile à contenir une fois les enfants couchés…

Ma note : 3/5 Détente


Mon avis : 


Tout d'abord, je remercie Net Galley et HQN pour cette lecture, j'ai passé un bon moment de détente.

Nous rencontrons Charlotte, jeune infirmière urgentiste dans un hôpital. Elle a le cœur sur le main alors, lorsque son amie lui demande de garder ses 2 enfants pendant son absence, elle n'hésite pas une seconde mais, elle ne sera pas seule, Matthias va venir l'aider. Ils sont d'accord sur rien et ne s'entendent pas du tout, une seule chose pourrait les rassembler, assouvir leur attirance...

Lorsque j'ai lu le résumé, je me suis dit, même si cette histoire n'apportait rien nouveau, elle était prometteuse. J'étais impatiente de savoir comment les personnages allaient se sortir de cette situation avec des enfants envahissants, comment allaient-t-ils faire abstraction de leur divergence, allaient-ils succomber ?

Malheureusement, cette histoire, n'a pas tenu toutes ses promesses, quelques longueurs cassent le rythme, la mauvaise humeur intempestive de Mathias alourdit l'histoire.

Malgré ces petits défauts, l'auteure a réussi à amener de la fraîcheur avec des personnages secondaires forts - grâce aux enfants, nous avons droit à des scènes assez drôles - les amies sont aussi très présentes et font avancer l'histoire. 

La plume est fluide et légère, on se laisse finalement prendre par l'histoire.

Les personnages principaux se dévoilent tout au long de l'histoire et deviennent attachant. Je regrette la fin un peu rapide.

Bref, malgré quelques longueurs, Juste une semaine est une petite romance tout en douceur pour passer un bon moment de détente.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire