Les dernières chroniques

Couverture Wild Love, tome 3 : Bad boy & secret girl Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture Mad about you, tome 2 Editions Harlequin (HQN) 2017 Couverture Sea, sex and me, tome 1 Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture En roue libre Editions Belfond 2017 Couverture Clash, tome 1 : Passion brûlante Editions Harlequin (&H) 2017 Couverture Wild Love, tome 2 : Bad boy & secret girl Editions Addictives (Adult romance) 2017 Couverture Nick & Sara, tome 2 : Rédemption Editions Hachette (Black Moon Romance) 2017 Couverture Une mère Editions Le Cherche Midi 2017 Couverture Avec toi malgré moi Editions Hugo & Cie (New Romance) 2017 Couverture Le chant du coeur Editions Robert Laffont (R) 2017 

lundi 11 avril 2016

Wild Seasons saison 1 Sweet Filthy Boy de Christina Lauren

Aujourd'hui, je vais vous parler de  Wild Seasons Saison 1 de Christina Lauren publié le 5 mars 2015 aux Éditions Hugo Roman Collection New Romance.


Ma note : 3/5 Bon moment

Prologue :

J'ai découvert les auteures Christina Lauren (Et oui ! Elles sont 2 derrière ce pseudo) avec Beautiful Bastard, premier tome de la série Beautiful - qui s'enrichit encore de volume. Cela a été une de mes premières lectures New Romance après la série 50 nuances de Grey. 

J'ai trouvé ce roman mordant, piquant, plein d'humour et ahurissant car totalement en dehors de ma réalité et de la réalité de beaucoup de fille je pense. Mais j'ai été embarquée et j'ai donc lu tous les tomes de la série "Beautiful".

Alors lorsque je suis tombée sur Wild Saesons et que j'ai vu que c'était Christina Lauren qui l'avait écrit,  je n'ai pas hésité, je l'ai pris.

Mon avis :
Mais, j'ai été déçue, je n'ai pas retrouvé ce que j'ai aimé dans Beautiful Bastard, cela manque de tourment, de piquant, de caractère, de colère.

L'idée de base était très aguicheuse (un mariage à Vegas sous l'emprise de l'alcool - même si j'ai déjà lu cette intrigue) mais pas assez développée ; tout comme certains détails qui auraient mérité d'être mieux travaillés, approfondis - comme les jeux de rôle où cela retombe comme un soufflé.

En ce qui concerne les héros, je les trouve un peu lisse comme Mia qui suit son mari à Paris où elle passe ses journées  seules mais pas une colère,  pas une crise de jalousie, elle n'est pas normale.

De plus, la publicité non dissimulée pour la célèbre marque de lingerie - même les caleçons sont de cette marque - m'a quand même fortement dérangée.

Je n'ai donc pas été convaincue par ce tome mais je me laisserai peut-être tenter par la suite.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire